La Tantine,
surnommée la Barge aux Congres…

Son vrai nom « Tantine » est pratiquement tombé dans l’oubli. Il est vrai que depuis son naufrage, les plongeurs ont pris l’habitude de l’appeler la « Barge aux Congres » tant cette espèce est présente et facile à observer. L’épave est assez difficile à localiser, de taille réduite, seuls le capian de son étrave et la tourelle de sa grue dépassent du fond. La profondeur et le courant parfois fort, réservent cette épave aux plongeurs confirmés.

La barge est la seule épave du Parc National de Port-Cros. Une vilaine habitude prise par les plongeurs qui visitaient l’épave consistait à faire sortir les congres de leurs cachettes en leur proposant une nourriture pas toujours adaptée à leur régime alimentaire. Le conseil scientifique du parc national va tenter d’éradiquer cette pratique par une obligation morale d’abord en l’inscrivant dans la charte en 1996 puis l’interdire purement et simplement par un arrêté publié en 1999.

  • [vc_row layout="boxed" pt="120" pb="120" bg_color="#ffffff" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed"][vc_column width="1/1"][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_column_text text_align="left" pb="65"]

    La Tantine, surnommée la Barge aux Congres...

    [/vc_column_text][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_column_text text_align="left" pb="65"]Son vrai nom "Tantine" est pratiquement tombé dans l'oubli. Il est vrai que depuis son naufrage, les plongeurs ont pris l'habitude de l'appeler la "Barge aux Congres" tant cette espèce est présente et facile à observer. L'épave est assez difficile à localiser, de taille réduite, seuls le capian de son étrave et la tourelle de sa grue dépassent du fond. La profondeur et le courant parfois fort, réservent cette épave aux plongeurs confirmés. La barge est la seule épave du Parc National de Port-Cros. Une vilaine habitude prise par les plongeurs qui visitaient l'épave consistait à faire sortir les congres de leurs cachettes en leur proposant une nourriture pas toujours adaptée à leur régime alimentaire. Le conseil scientifique du parc national va tenter d'éradiquer cette pratique par une obligation morale d'abord en l'inscrivant dans la charte en 1996 puis l'interdire purement et simplement par un arrêté publié en 1999.[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][post_slider crop="no" lightbox="no" auto="yes" speed="800" pause="5000" mode="fade" width="1300" height="600"][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" bg_color="#e8fafe" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed"][vc_column width="1/1"][section_title_2 title="Conditions de plongée " line="yes" pt="100" pb="0"][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" pt="0" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed" bg_color="#e8fafe"][vc_column width="1/4"][image_frame id="1739" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Profondeur

    49 mètres

    [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/4"][image_frame id="1736" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Fond

    Sable coquillier

    [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/4"][image_frame id="1737" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Visibilité

    Bonne à excellente

    [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/4"][image_frame id="1745" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Courant

    Rarement faible, parfois fort

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed" bg_color="#e8fafe" pb="135"][vc_column width="1/4"][image_frame id="1746" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Distance du Port de Bormes

    6,8 milles nautiques (12,6 km)

    [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/4"][image_frame id="1743" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Temps de trajet

    30 minutes

    [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/4"][image_frame id="2231" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Longueur

    17 mètres

    [/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/4"][image_frame id="2232" crop="yes" align="center" use_link="no" target="blank" lightbox="no" width="200" height="200"][vc_column_text text_align="center"]

    Largeur

    6,4 mètres

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" pt="150" pb="150" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed"][vc_column width="2/3" layout="boxed" pt="60"][post_images ids="5607" crop="no" lightbox="no" width="1000" height="300"][/vc_column][vc_column width="1/3"][section_title_3 title="Chaland grue en bois" line="yes" pb="0" title_color="#000000" sub_title="Caractéristiques de l'épave" sub_title_color="#2b5db0"][vc_column_text text_align="left"]
    • LONGUEUR : 17 m
    • LARGEUR : 6 m 40
    • ANNEE DE CONSTRUCTION : inconnue
    • NATIONALITE : Française
    • DATE DU NAUFRAGE : aux environs de 1960
    • CAUSE DU NAUFRAGE : inconnue
    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" bg_color="#d2ebf3" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed"][vc_column width="1/1"][post_images ids="5608" crop="no" lightbox="no" width="2002" height="1111"][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" pt="80" pb="80" bg_color="#f4f7f9" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed"][vc_column width="1/2"][post_slider ids="5609,5610,5611" crop="yes" lightbox="no" auto="yes" speed="800" pause="2000" mode="fade" width="600" height="600"][/vc_column][vc_column width="1/2"][section_title_3 title="Intérêt faune et flore" sub_title="la tantine" line="yes" pt="50" pb="30" title_color="#000000" sub_title_color="#2b5db0"][vc_column_text text_align="left"]Certains prétendent que les congres ont déserté l'épave depuis que le nourrissage est interdit et que les plus gros individus ont disparu. En l'absence de recensement réalisé avant l'interdiction, il est difficile d'estimer l'influence du nourrissage mais une étude réalisée par les scientifiques du parc national en 2004 estime que le poids des congres représente près de la moitié de la biomasse totale, ce qui est déjà exceptionnel. En savoir + :     Etude PNPC Barge aux Congres L'affaissement du pont et l'ensablement limite l'habitat disponible et a probablement restreint la population des congres mais surtout, lorsqu'il n'est pas nourri, le congre affectionne les endroits très exigus pendant la journée. Ils s'entassent à l'avant et dans la partie centrale de la coque , ou encore dans la carcasse de la grue. Difficile de les compter dans des espaces aussi réduits. Nullement dérangé pas ces gros bestiaux, un gros homard se cache sous la grue. Quelques belles mostelles ont, de tous temps, colonisé les zones plus ouvertes situées sous la poupe et délaissées par les congres.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" bg_color="#ffffff" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed" pt="80" pb="80"][vc_column width="1/1"][section_title_2 title="Les détails du naufrage" sub_title="Découvrez l'histoire de la Tantine..." line="yes" pb="60"][vc_column_text text_align="left" text_color="#000000"]Ce ponton-grue appartenait à l'armateur toulonnais Arnal qui l'utilisait fréquemment pour convoyer des marchandises à destination de l'île de Port-Cros. Ne possédant pas de moteur, la Tantine devait être remorquée. Le naufrage survient vers 1960, à proximité de l'île de Bagaud. Le chaland devait être porteur d'un chargement de briques à destination du petit port pittoresque de Port-Cros. On retrouve une partie de cette cargaison de briques creuses sur le sable, uniquement du coté bâbord. Le chargement était-il mal amarré ce qui a provoqué un gîte trop important, entrainant l'envahissement de la coque et la perte de la Tantine ? Peu probable, l'épave est posée bien à plat sur sa quille. L'état de la mer pourrait être à l'origine du basculement de la cargaison de briques ? Celles-ci reposent sur le fond à proximité immédiate de la coque... De nombreuses hypothèses sont possibles, les mauvaises langues de l'époque ont certainement été comblées mais il semble inutile de chercher à élucider les mystères du naufrage de la Tantine. L'épave possède des dimensions modestes mais la concentration de la faune qui l'entoure et la colonise est exceptionnelle. La tourelle de la grue dépasse le pont de plusieurs mètres, les tôles de la minuscule cabine du grutier ont disparu. La flèche brisée, repose en travers du pont. Le pourrissement du bois des bordées a dénudé les membrures et le capian se dresse, solitaire, à l'avant de l'épave. Plusieurs espèces prédatrices sont souvent observées aux alentours, bancs de dentis, de daurades ou de pageots, pagres solitaires sont attirés par les bancs de poissons cherchant la protection de l'épave.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="1/3"][button color="blue" target="self" link="http://www.aventurebleue.com/plongee-epaves/rubis/"]Voir l'épave du Rubis [/button][/vc_column][vc_column width="1/3"] [/vc_column][vc_column width="1/3"][button color="blue" target="self" link="http://www.aventurebleue.com/plongee-epaves/spahi/"]Voir l'épave du Spahi [/button][/vc_column][/vc_row][vc_row layout="boxed" pt="80" pb="80" bg_repeat="no-repeat" bg_horizontal="left" bg_vertical="top" bg_attachment="fixed" bg_color="#ffffff"][vc_column width="1/5"][image_frame id="5534" crop="yes" align="center" use_link="no" target="self" lightbox="no" width="200" height="200"][/vc_column][vc_column width="1/5"][image_frame id="2223" crop="yes" align="center" use_link="no" target="self" lightbox="no" width="200" height="200"][/vc_column][vc_column width="1/5"][image_frame id="2225" crop="yes" align="center" use_link="no" target="self" lightbox="no" width="200" height="200"][/vc_column][vc_column width="1/5"][image_frame id="2226" crop="yes" align="center" use_link="no" target="self" lightbox="no" width="200" height="200"][/vc_column][vc_column width="1/5"][image_frame id="2229" crop="yes" align="center" use_link="no" target="self" lightbox="no" width="200" height="200"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text] [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Conditions de plongée

Profondeur

49 mètres

Fond

Sable coquillier

Visibilité

Bonne à excellente

Courant

Rarement faible, parfois fort

Distance du Port de Bormes

6,8 milles nautiques (12,6 km)

Temps de trajet

30 minutes

Longueur

17 mètres

Largeur

6,4 mètres

Caractéristiques de l'épave

Chaland grue en bois

  • LONGUEUR : 17 m
  • LARGEUR : 6 m 40
  • ANNEE DE CONSTRUCTION : inconnue
  • NATIONALITE : Française
  • DATE DU NAUFRAGE : aux environs de 1960
  • CAUSE DU NAUFRAGE : inconnue

la tantine

Intérêt faune et flore

Certains prétendent que les congres ont déserté l’épave depuis que le nourrissage est interdit et que les plus gros individus ont disparu. En l’absence de recensement réalisé avant l’interdiction, il est difficile d’estimer l’influence du nourrissage mais une étude réalisée par les scientifiques du parc national en 2004 estime que le poids des congres représente près de la moitié de la biomasse totale, ce qui est déjà exceptionnel.

En savoir + :     Etude PNPC Barge aux Congres

L’affaissement du pont et l’ensablement limite l’habitat disponible et a probablement restreint la population des congres mais surtout, lorsqu’il n’est pas nourri, le congre affectionne les endroits très exigus pendant la journée. Ils s’entassent à l’avant et dans la partie centrale de la coque , ou encore dans la carcasse de la grue. Difficile de les compter dans des espaces aussi réduits. Nullement dérangé pas ces gros bestiaux, un gros homard se cache sous la grue.
Quelques belles mostelles ont, de tous temps, colonisé les zones plus ouvertes situées sous la poupe et délaissées par les congres.

Les détails du naufrage

Découvrez l'histoire de la Tantine...
Ce ponton-grue appartenait à l’armateur toulonnais Arnal qui l’utilisait fréquemment pour convoyer des marchandises à destination de l’île de Port-Cros. Ne possédant pas de moteur, la Tantine devait être remorquée.

Le naufrage survient vers 1960, à proximité de l’île de Bagaud. Le chaland devait être porteur d’un chargement de briques à destination du petit port pittoresque de Port-Cros. On retrouve une partie de cette cargaison de briques creuses sur le sable, uniquement du coté bâbord. Le chargement était-il mal amarré ce qui a provoqué un gîte trop important, entrainant l’envahissement de la coque et la perte de la Tantine ? Peu probable, l’épave est posée bien à plat sur sa quille. L’état de la mer pourrait être à l’origine du basculement de la cargaison de briques ? Celles-ci reposent sur le fond à proximité immédiate de la coque… De nombreuses hypothèses sont possibles, les mauvaises langues de l’époque ont certainement été comblées mais il semble inutile de chercher à élucider les mystères du naufrage de la Tantine.

L’épave possède des dimensions modestes mais la concentration de la faune qui l’entoure et la colonise est exceptionnelle. La tourelle de la grue dépasse le pont de plusieurs mètres, les tôles de la minuscule cabine du grutier ont disparu. La flèche brisée, repose en travers du pont. Le pourrissement du bois des bordées a dénudé les membrures et le capian se dresse, solitaire, à l’avant de l’épave. Plusieurs espèces prédatrices sont souvent observées aux alentours, bancs de dentis, de daurades ou de pageots, pagres solitaires sont attirés par les bancs de poissons cherchant la protection de l’épave.